Le chat est le premier animal de compagnie préféré des Français, mais savons-nous réellement reconnaître ses émotions ? Oui ! On peut reconnaître et prévenir le stress du chat, parfois par des gestes simples.

Reconnaître le stress chez le chat

Un chat stressé a plusieurs symptômes :
● Il dort davantage que d’habitude,
● Il est irritable,
● Il urine ou défèque en dehors des caisses de litière,
● Il a souvent une attitude morphologique dite « de protection », les oreilles en arrière, le dos rond, prostré sur lui-même, parfois avec les poils de queue très gonflés,
● Il mange moins voir presque plus,
● Il boit très peu,
● Il peut miauler très rauquement, une sorte de « Méôw » prononcé,
● Il ne joue plus,
● Il perd ses poils,
● Il se cache partout dès qu’il y a le moindre bruit,
● Il peut développer des tics : se téter les mamelles, s’arracher les poils, se lécher avec acharnement pendant des heures.

Votre chat peut présenter un de ces symptômes et ne pas être en état de stress, c’est la compilation de plusieurs d’entre eux qui devront vous mettre la puce à l’oreille. De toute façon c’est simple : Prenez-le dans vos bras si il en a l’habitude (certains chats refusent les bras) et constatez ou non une rigidité musculaire, des pupilles très dilatées et la queue qui fouette fortement l’air. Il est en état de stress.

Pourquoi votre chat serait-il stressé ?

Beaucoup de facteurs peuvent stresser un chat, s’il est non stérilisé les hormones peuvent déclencher des crises de stress, il est fortement conseillé aux propriétaires de chats qui ne sont pas éleveurs de stériliser leurs chats pour leur bien-être (précisons que la pilule féline est cancérigène).
Vous pouvez avoir déménagé, les phéromones naturelles du chat et les odeurs habituelles, ses marquages, sont absentes, il sera stressé et aura besoin de temps et d’aide pour retrouver ses marques dans son nouvel habitat.
Lors de l’arrivée d’un nouvel habitant dans le foyer, un être humain ou un autre animal, le chat va se sentir agressé et aura des crises de stress.
Et il y a également lors d’apparition de maladies, les reins, les voies respiratoires, des douleurs osseuses ou musculaires qui stresseront le chat lors des contacts.
Un chat qui n’a pas eu le sevrage affectif qui est de ses 2 à 3 mois par sa mère sera plus sensible aux crises de stress, surtout lors de manipulations répétées par des inconnus.

Apaiser le stress de votre chat

Pour apaiser votre chat, il existe des façons simples, la première étant de réorganiser son lieu de vie : un coin litière éloigné du coin nourriture et un espace de jeu proche d’une fenêtre sécurisée. Il faut le laisser frotter ses moustaches qui dégagent une phéromone faciale qui est rassurante. Vous devez lui parler calmement, comme on parlerait à un bébé, et être patient avec lui en lui donnant une récompense lorsqu’il vient vers vous et accepte sans stress une caresse, un câlin, de traverser une pièce avec vous. Stimulez-le positivement.
Dans le commerce, un produit vétérinaire qui fonctionne particulièrement bien est un diffuseur que l’on branche sur une prise qui va apaiser votre animal, car il émet des phéromones naturelles félines rassurantes, celles des moustaches, les phéromones faciales. Votre chat se sentira rapidement apaisé et soulagé et aura l’impression d’être dans une petite bulle de détente.
En cas de symptômes persistants, contactez votre vétérinaire.

Pour gâter votre matou adoré, pensez à la miaoubox, coffret cadeau pour chats.