Vous souhaitez élargir vos connaissances en éducation canine pour mieux comprendre votre chien? Woufbox vous propose tous les mois avec l’aide de notre comportementaliste canine Lucie de la pension pour chiens Truffes Moustaches & compagnie un véritable lexique canin. Avec cet abécédaire, éduquer votre chien n'aura plus aucun secret pour vous.

A comme… Apprentissage Associatif

récompense positive

Saviez-vous que les chiens apprennent (entre autres) par association ?

Ils associent un comportement à une conséquence ou un événement à un autre événement. Ce principe d'apprentissage associatif est très utile en éducation canine. En effet, une fois que le chien réalise que l’un de ses comportements déclenche une conséquence positive, il aura tendance à reproduire ce comportement. Ainsi, si vous attendez toujours que Pépito s’assoie pour lui donner une récompense, Pépito associera la position assise à l’obtention de la récompense. Pépito représentera ce comportement lorsqu’il vous verra avec une friandise à la main. Comme idée de récompense, les friandises reçues dans vos Woufbox sont idéales pour éduquer votre chien. Le chien peut aussi associer deux événements entre eux, même s’il n’en est pas acteur. Ainsi, Pépito commence sûrement à être joyeux lorsqu’il vous voit mettre vos chaussures et prendre sa laisse, car il a associé cet événement à un autre, qui le rend heureux : partir en balade.

B comme... Bêtise

 

Si vous ne lui signifiez pas qu'il fait une bêtise en le prenant en flagrant délit, alors non, votre chien ne saura pas qu'il a fait une bêtise. Pour que le chien comprenne que son comportement n'est pas souhaitable, la conséquence négative de ce comportement doit être immédiate. Prenons un exemple : vous rentrez du travail, vous découvrez que Pépito a mangé votre canapé et vous le punissez. Pépito ne va pas associer la punition à la destruction du canapé mais au fait que vous soyez rentré. Non seulement il risque de recommencer mais il pourrait également se mettre à redouter votre retour.

Mais alors pourquoi votre chien prend-il cet air coupable quand il a fait une bêtise ?

Parce que Pépito vous connaît par coeur et qu'il sait reconnaître, à votre façon de marcher, de le fixer, de regarder la scène de crime ou encore de soupirer, que vous êtes énervé contre lui. Et comme la conséquence de cet agacement est souvent négative pour lui et immédiate, il fait tout pour vous amadouer (oreilles baissées, queue entre les pattes, corps ramassé, regard fuyant...).

C comme... Cognitif

La dépense cognitive ou dépense mentale fait partie des besoins fondamentaux des chiens que nous négligeons souvent. Si tout le monde sait qu'un chien a besoin de se dépenser physiquement, il est moins évident que les chiens se fatiguent et s'épanouissent également en réfléchissant.

Mais alors, comment faire travailler le cerveau de votre chien ?

Rassurez-vous il existe plusieurs solutions :

- les jeux alimentaires (les balles distributrices par exemple demandent aux chiens de trouver des solutions pour faire sortir la nourriture que vous y avez cachée)

- les jeux de flair (pistage, tapis de fouille ou plus simplement encore : éparpillement de la ration de croquettes à l’extérieur afin d’amener le chien à se servir de son odorat pour trouver sa nourriture)

- et bien sûr, l’éducation (pour Pépito, apprendre des ordres et des tours est une activité très stimulante sur le plan cognitif !)

D comme… Dresseur

Connaissez-vous la différence entre un dresseur de chiens et un éducateur canin ?

Les deux professions se distinguent à plusieurs niveaux :

- le champ d’application : le dresseur s’attèle généralement à préparer des chiens à des tâches utilitaires bien précises (chien de police, chien militaire, chien d’assistance, chien de chasse...). L’éducateur a lui pour but d’aider le propriétaire à enseigner à son chien les bases fondamentales pour bien vivre en société au quotidien. 

- le destinataire principal : alors que le dresseur ne se concentre que sur le chien (le dressage se fait d’ailleurs souvent en l’absence du propriétaire), l’éducateur cherche lui à transmettre ses connaissances au propriétaire, afin que celui-ci devienne ensuite autonome auprès de son chien.

- les méthodes : bien que la méthode positive (basée sur la motivation du chien à être récompensé) soit de plus en plus utilisée, la méthode coercitive (basée sur la contrainte et la punition) reste employée par certains professionnels qui choisissent souvent le terme de “dresseurs” de chiens pour se décrire.

Si vous voulez en savoir plus, la suite de cet abédécaire est par ici