Avez-vous déjà entendu parler de la ronronthérapie ? Ce terme, découvert par le vétérinaire toulousain Jean-Yves Gauchet, évoque les effets thérapeutiques qu’entretiennent les chats sur l’homme. Elle se décompose en deux effets :

Une sonorité antistress

D’abord, les ronrons créent une sonorité antistress. En effet, il s’agit de sons graves qui nous atteignent directement émotionnellement. D’après Jean-Yves Gauchet, le ronronnement retentit comme une musique, il s’agit d’une vibration au niveau du larynx qui n’est pas forcément volontaire. Le corps de nos matous amplifie cette vibration en rajoutant des harmoniques ce qui engendre une musique très riche.

Des bienfaits pour les os

Le vétérinaire explique que les ronrons permettent de ressouder les os. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, les vibrations émises par nos fidèles compagnons se situent sur des basses fréquences de vingt-cinq à cinquante hertz. Les kinés, orthopédistes et médecins du sport utilisent ces mêmes fréquences pour réparer les os brisés, les muscles lésés et accélérer la cicatrisation.

Les chats sont thérapeutiques

Plusieurs études scientifiques semblent prouver que les chats nous veulent du bien ! Les propriétaires de chats ont par exemple environ 30% de moins de risques de faire une crise cardiaque. Aussi, avoir un chat à la maison en même temps qu’un bébé va diminuer ses risques de développer des allergies quand il sera grand. On peut également relever une amélioration du sommeil !

Source : https://bit.ly/34yvvr9