Le chien est un être très sensible et intelligent, capable de ressentir des sentiments, mais peut-on parler de sentiments amoureux ? Cela relève de l’anthropomorphisme, qui est le fait d’attribuer à un animal des réactions et émotions humaines. Toutefois, il est intéressant de se renseigner sur les sentiments qu’un chien peut éprouver.

Amour ou attachement ?

Même si l’amour relève d’un sentiment humain, on peut tout de même parler d’attachement pour décrire l’affection qui relie l’animal à une personne ou un autre animal. Cet attachement peut engendrer un lien très fort qui unit deux êtres l’un à l’autre et qui demeure indispensable à leur bien-être mutuel.

Comment cela se manifeste-t-il ?

L’affection qu’apporte le chien à une personne ou un animal se remarque à sa joie de le retrouver, il peut sauter sur la personne, la lécher, demander des caresses. Il va constamment rechercher sa compagnie, vouloir dormir avec cette personne ou cet animal.

L’amour impacte-t-il le choix du partenaire sexuel chez le chien ?

Les comportements sexuels des chiens résultent d’un ensemble de processus neuro-hormonaux qui s’activent, rendant ainsi l’accouplement instinctif en cas de rencontre entre deux chiens sexuellement réceptifs pendant la période des chaleurs de la chienne.

Lors de ses chaleurs, la femelle émet effectivement des phéromones sexuelles sous l’action de modifications hormonales liées à son cycle ovarien qui induisent à leur tour des modifications hormonales chez les mâles qui les captent.

Et chez la chienne ?

Il est courant que les chiens s’accouplent avec plusieurs femelles et les femelles avec plusieurs mâles. Toutefois, lorsqu’une chienne est en chaleur, elle peut tout à fait refuser de s’accoupler avec le premier mâle venu. Est-ce parce qu’elle n’en est pas tombée amoureuse ? En réalité, son refus témoigne généralement des douleurs au niveau de son dos ou de ses pattes arrières, ou encore d’une mauvaise expérience passée avec un mâle ou bien simplement de l’appréhension.

Une dépendance affective

Nous aimons que nos boules de poils soient attachées à nous et nous rendent l’amour que nous leur donnons ! Toutefois, certains animaux éprouvent une dépendance affective envers leur maître ou un autre animal et en cas d’absence de cette personne ou cet animal, le chien peut se mettre à déprimer en refusant de manger, de jouer et passe son temps à dormir. Il s’agit d’hyperattachement ! Il faut alors y remédier en mettant en place une thérapie de détachement à l’aide d’un vétérinaire comportementaliste.

Source : https://bit.ly/35BT0jG